Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

1 semaine à Séville

9 longs mois se sont écoulés depuis notre dernier « vrai » voyage… Autant dire une éternité pour moi ! Pour bien démarrer l’année 2018, c’est au cœur de l’Andalousie, et plus particulièrement à Séville que nous sommes partis !

Le voyage

Direction Séville pour 1 semaine, du 10 au 17 Mars avec mon homme et deux amis, Antoine et Laura

Le budget

  • Le trajet : Vol Transavia (départ Orly), réservé en direct sur le site de la compagnie 5 mois à l’avance – 100€/personne (rajoutez 40€ pour le bagage en soute). 
  • Le logement : Location Air B&B 4 mois à l’avance – 95€/personne pour 7 nuits
  • Location de voiture sur place : 70€ sur le site autoescape chez Hertz (moins cher que sur le site de Hertz). Réservation la veille pour le lendemain (rajoutez 50€ d’essence)
  • Repas : Tenant compte des resto et des repas pris à l’appartement – environ 150€/personne (on s’est fait plaisir sur les restaurants !)
  • Visites : Environ 45€

Comptez un budget global d’environ 500€/personne sans compter les apéros et achats divers !

Le logement

Nous avons réservé un appartement à 5 mn du centre-ville de Séville, dans une toute petite rue très peu passante et qui donne sur une cour intérieure toute jolie.
L’appartement de Francisco est simple mais l’essentiel y est. Les chambres sont correctes (la chambre principale vraiment spacieuse, la seconde légèrement petite). L’appartement est « acceptablement propre ». Disons que, au premier abord, ça va mais que dans le détail, c’est loin d’être vraiment nickel. On apprécie le Wifi qui fonctionne vraiment bien et la Chromecast qui nous permet de nous faire des petites soirées films d’horreur devant Netflix. L’appartement est simple, la décoration… un peu à l’ancienne mais comme souvent en Espagne. Notre hôte est super sympa et s’est montré très disponible pendant le séjour. 2 bémols… Il faisait froid… Bon c’est extrêmement rare à Séville et c’est bien pour ça que les appartements n’ont pas de chauffage, mais le temps a été super maussade pendant 2 semaines avant notre arrivée (et un peu pendant aussi) et avec toute cette pluie, c’était très humide et frais et le petit chauffage d’appoint ne chauffait rien. Autre bémol : L’isolation qui est en fait quasi inexistante ! Heureusement que les nuits étaient calmes mais le matin, dès 7h, on entend le réveil du voisin, on l’entend marcher comme si un troupeau d’éléphants se ruait sur nous, on entend la chasse d’eau et même plus encore (lol). Bref, ça franchement, c’est vraiment pas agréable ! L’avantage c’est que dans l’immeuble, que des Sévillans donc à 8h les enfants partent à l’école et tout redevient calme. Il y a donc encore moyen de prolonger sa nuit !

En bref, nous avons beaucoup apprécié l’emplacement du logement et la gentillesse de notre hôte. Le rapport qualité/prix était correct car nous n’avons pas payé cher mais les prestations étaient moyennes.

Mode de déplacement

Nos pieds ! A base de 18 à 30km par jour, on a bien usé nos chaussures et musclé nos fessiers ! Heureusement, Séville c’est plat, donc ça va mais la plupart des rues sont pavées, étroites et du coup les pieds souffraient quand même pas mal en fin de journée !
Si vous voulez opter pour un autre mode de transport, les choix sont variés !

  • Le « V-lib » pour environ 13€ la semaine
  • Le Bus qui circule un peu partout entre 6h et 23h. Les tickets à l’unité coûtent 1,40€ alors si vous comptez faire plusieurs trajets, préférez opter pour la carte « bonobus » à 6€ les 10 voyages ou la carte touristique, des pass avec trajets illimités sur 3 jours pour la petite somme de 5€.
  • Le tram (pas de risque de se perdre il n’existe qu’une seule ligne)
  • Plus rustique et super sympa : La Calèche ! La plupart d’entre elles se trouvent regroupées à la Cathédrale de Séville ou encore à l’entrée du Parc Maria Luisa. Par contre, c’est un autre budget… Comptez près de 50€ la balade de 50 minutes…

Pour rejoindre le centre-ville de Séville depuis l’aéroport, prévoyez 28€ de taxi ou alors le bus « spécial » qui rejoint la Plaza de Armas en 30 mn pour 6€. Il n’y a pas de service « Uber » à Séville.

Les incontournables 

  • La Cathédrale de Séville & La Giralda, une véritable merveille du XVème siècle, qui reste aujourd’hui l’une des plus grandes cathédrales gothiques du monde (9€ l’entrée)
  • Le célèbre et splendide Alcázar, un oasis en plein cœur de la ville au style hispano-arabe. Quelle beauté !! L’endroit est composé de Palais et de splendides jardins (11,5€ l’entrée). Pour les fans de GOT, vous reconnaîtrez surement le décor de la cinquième saison !
  • Le Parc Maria Luisa et sa majestueuse Plaza de España. A voir aussi, la Plaza de America et le Musée des Arts et Coutumes Populaires (au moins de l’extérieur)
  • La Casa de Pilatos, un Palais qui abrite de grandes œuvres d’art et qui nous permet de nous faire une idée très concrète du mode de vie de la noblesse Sévillane de l’époque
  • Le Palais de Las Dueñas, ouvert il y a tout juste deux ans au public (mars 2016) puisqu’il était, jusqu’à son décès, la résidence favorite de la Duchesse Cayetana Fitz-James
  • L’Eglise San Luis de los Franceses, une ancienne église jésuite aujourd’hui utilisée pour des concerts et représentations théâtrales
  • Metropol Parasol, une surprenante structure de près de 80 mn de hauteur, en forme de chips craquelée selon mon homme, réalisée par l’architecte Berlinois Jürgen Mayer. Prenez de la hauteur en montant sur la terrasse de la structure, la vue est vraiment sympa !

Autres choses à voir/à faire :

  • Le Musée des Beaux-Arts
  • Le Monastère de la Cartuja, qui a aussi bien servi de caserne aux troupes de Napoléon que de fabrique de céramique
  • L’Iglesia del Salvador, édifiée sur la Grande Mosquée de Séville
  • Une balade le long du Guadalquivir
  • Promenez-vous dans le quartier Triana

Bons plans gastro ? 

  • Pour les tapas, sans conteste le Pero Viejo, le cadre est super sympa, le service top et les tapas juste excellentes !! Le choix est varié mais ne passez pas à côté du Salmorejo et du poulet Yakitori avec Bulgur. Chaque tapas existe en format tapas ou grande portion et les prix sont vraiment attractifs au vue de la qualité des mets. On apprécie la carte en français !

 

  • Pour un dîner gastronomique et de la bonne viande « El Almansa » est incontournable ! Je pense que je n’ai jamais mangé une viande aussi bonne de ma vie. A la carte des entrées variées et quelques choix de plats de viande ou poisson. Mais ce qui fait sa particularité c’est la viande de bœuf servie au kilo (à partager) qui est juste succulente. A 3, nous avons mangé 2 kilos de « Chuleton rubia » (entrecôte) et on s’est régalés !! Même le gras de la viande est fabuleux ! Le service est impeccable et la note est forcément un peu élevée mais absolument aucun regret !  Attention : la salle est petite et complète tous les soirs, pensez donc à réserver (le jour même sans souci)

  • Pour boire un verre, en soirée, dans un cadre sympa et pour pas cher, « Le Moss » situé à Metropol Parasol. Le cadre est cosy, la musique sympa et la sangria est plutôt pas mal !
  • Pour boire un verre en journée et profiter pleinement du soleil, l’Iguana, situé au sud de la ville, le long d’un bras du Guadalquivir, juste à côté de l’Aquarium.

Une galère ?

Et bah, je vais vous décevoir mais … rien ! Enfin rien de fou quoi !! Pas de sac à main volé, pas de vol annulé, pas de bestiole géante, pas de blessures… La seule galère, ça a quand même été de visiter Séville à une période où le temps était vraiment tempétueux et donc pas mal de parcs fermés. Les Sévillans les plus âgés qu’on ait croisés ne cessant de nous dire « Nunca hemos visto un tiempo como este » (On n’a jamais vu un temps pareil)

Mon coup de cœur

La ville en elle-même et les Sévillans. J’ai retrouvé l’Espagne dont je suis tombée amoureuse en 2007, la rustique, l’authentique et des gens super sympas ! Sinon, j’ai vraiment adoré La Plaza de España, imposante et impressionnante. Effet « Waou » garanti ! 

Une déception

Les jardins de l’Alcazar qui étaient fermés à cause de l’alerte vent. Non seulement, on n’a pas pu accéder aux jardins mais en plus on a quand même payé l’entrée plein tarif, et pas donnée (11,5€) 

Ce que j’ai moins aimé

Les petites rues étroites où les voitures s’engouffrent et où on respire par moment un peu trop de pots d’échappement à mon goût !
La petite arnaque à Metropol Parasol lorsqu’on a pris notre billet pour accéder à la terrasse il était écrit qu’une consommation gratuite était offerte au bar pour tout billet acheté. C’était en fait une information « incomplète », la boisson gratuite n’étant pas dans le bar situé à la terrasse mais dans un autre bar, en bas, qu’on n’a jamais trouvé !

A savoir 

  • La carte Sevilla donne droit à des visites guidées, des excursions en bateau et l’entrée à un certain nombre de musées et d’attractions. Elle coûte 33€ pour une journée et jusqu’à 77€ pour cinq jours
  • Pas mal de sites touristiques proposent une visite gratuite le lundi (mais souvent en fin de journée, donc vous aurez du mal à tout faire, il faudra choisir)
  • Pensez à bien regarder s’il est nécessaire de réserver votre visite à l’avance (en ligne), sur les jours de visite gratuites. C’est souvent le cas !
  • Attention, beaucoup d’édifices religieux ferment en milieu de journée, parfois même de 13h jusqu’à 17h, c’est un paramètre à prendre en compte quand vous organisez votre journée

A éviter ! 

  • Venir à Séville entre Juin et Septembre; il fait une chaleur écrasante
  • Venir la semaine sainte; La Semana Santa est une célébration religieuse organisée la semaine précédent Pâques où des fraternités religieuses mettent en place des processions (un peu flippantes au passage). Même si ça peut valoir le coup de découvrir cette célébration, pensez que les tarifs augmentent, que la ville est bondée et que certains endroits sont fermés

 

Pour encore plus de bons plans, consultez l’article de Travelivet !

Previous Post Next Post

Un commentaire, un avis, une info... vous êtes ici chez vous !

%d blogueurs aiment cette page :