Trévi

3 jours à Rome !

C’est bien connu, tous les chemins mènent à Rome ! Alors, il fallait bien qu’un jour, mes voyages m’y amènent ! Par contre, je n’avais pas tout à fait imaginé mon séjour comme ça !

Le voyage

Voyage entre filles du jeudi 7 septembre (fin de journée) au dimanche 10 septembre.

Le budget

Nous avons commencé à organiser ce voyage en Mai, en commençant par réserver l’avion, puis le logement. A Rome, les touristes sont présents en masse toute l’année et les hébergements assez chers, alors réserver le logement en avance est indispensable !

  • L’avion : Réservation sur le site d’Opodo, environ 4 mois avant le départ. Vol Easyjet 140€ A/R par personne (bagage cabine uniquement)
  • Le logement : Nous avons réservé à l’Hôtel Contilia, à Rome pour un budget total de 285€ les 3 nuits, petit-déjeuner compris. Soit un budget de 140€/personne. Je reviendrai plus tard sur mon avis concernant cet hôtel…
  • Les visites : Budget total de 32€/personne
  • Les repas : 25€/jour. On mange très bien pour pas cher !
  • Transport : 27€ (Navette aéroport + transports dans Rome). Nous avons pris le Pass 72h qui coûte 18€, parfait pour se déplacer en illimité par les bus ou métros. Le pass est disponible en gare. Par exemple, à Termini, il se prend au guichet du « Tabac » dans la gare côté Bus. Ne faites pas comme nous à galérer 10 ans devant les machines automatiques et à chercher ce fichu pass, il n’y est pas ! Pour la navette, nous avions réservé en ligne avec les Bus Terravision.

Au total, le voyage nous aura coûté environ 370€/personne, sans compter la grosse tuile qui m’est tombée dessus…. cf. « ma plus grosse galère » en bas de l’article !

Notre itinéraire en détails

47 km à pieds en 2 jours et demi, c’est un petit record dont nous ne sommes pas peu fières !
Arrivées en milieu de soirée et après avoir posé nos valises à l’Hôtel, direction la Fontaine de Trévi ! L’endroit est époustouflant… Une vraie splendeur ! Nous avons ensuite dîné en terrasse au restaurant « Il Chianti » et avons poursuivi notre ballade en passant par la Via delle Quattro Fontane, entre autres. Nous aurons quand même marché 7 km en 2h ce soir là.

 

Jour 1 :  20 km

Le programme initial a été bousculé par une grosse tuile qui nous a conduites à passer notre matinée entre commissariat, Amabassade et Consultat Général de France. Promis, je vous raconte ça juste après… Mais le programme, bien que serré et chamboulé a malgré tout pu être tenu :

  • Le Vatican : Nous avons acheté notre pass sur Internet et je vous le recommande fortement pour vous éviter une queue incroyablement longue (20€/personne). Sur votre réservation vous devez choisir une date et heure de visite mais rassurez-vous si vous êtes en retard vous passez quand même sans soucis. Mon premier conseil quand vous arrivez sur le site ? Repérez les personnes qui ont les espèces de lignards autour du cou avec une carte qui ressemble aux cartes de flics. Ce sont des personnes agrées et fiables qui pourront vous indiquer l’entrée du Musée du Vatican. Car la visite commence normalement par là. Arrivées à 13h30 sur la place du Vatican il a fallu que nous traversions tout l’avenue (1km de long) pour atteindre l’entrée du Musée. Après avoir refait ce kilomètre dans l’autre sens en visitant le Musée, la visite se poursuit par l’immanquable Chapelle Sixtine aux fresques impressionnantes et mondialement célèbres et se termine par l’incontournable et époustouflante Basilique Saint-Pierre.
  • La fin de journée s’est poursuive par la découverte du centre historique et la fameuse et magnifique Piazza Navona où se trouve l’Ambassade du Brésil. Nous sommes ensuite parties en direction du Panthéon, et avons continué notre promenade par la découverte de la Piazza San’Ignazio et la redécouverte de la Fontaine de Trévi, de jour cette fois – toujours aussi incroyablement belle, magistrale et toujours aussi surpeuplée !

 

Jour 2 : 18 km
  • Démarrage de la journée par la visite du célèbre site du Colisée, sans louper le Forum Romain et le Palatin. L’endroit est vraiment incroyable et magique. Un vrai bond dans le temps. Un site rempli d’histoire et de vieilles pierres comme je les aime ! Là aussi, optez sans hésiter pour le billet coupe file à prendre sur internet en avance. Cela vous évitera une longue attente (14€/personne).
  • En fin de matinée après cette agréable visite, direction le Monument à Emmanuel II (Piazza Venezia). L’édifice est, lui aussi hallucinant de beauté et de grandeur avec cette immense statue équestre qui trône en plein milieu. Nous passons bien sur devant le Palazio Venezia, puis continuons notre marche en direction du quartier de la Trastevere. En chemin, quelques jolis endroits comme l’île Isola Tibérina qui permet de traverser le Tibre, et la Piazza San Sonnino
  • Petite pause déjeuner dans une ruelle typique de la Trastervere. Le quartier est plus calme que tous les autres endroits de Rome que nous avons vu jusqu’à présent et ça fait du bien !
  • Direction la Piazzale Garibaldi cet après-midi, en passant par la Porte Portese (moche et sans aucun intérêt) et les 120 marches de la Viale Glorioso (pas indiquées sur notre plan lol). Une magnifique surprise nous attend après une longue marche; la découverte de la fontaine Acqua Paola. Nous rejoignons enfin la statue Garibaldi et le Faro al Gianicolo. Nous repartons ensuite de l’autre côté du Tibre via le Ponte Principe Amedeo et reprenons enfin un bus, les pieds endoloris par tant de marche !

 

Jour 3 : Le retour

Ce qui était prévu ? Nous avions 3h30 pour découvrir le nord de Rome avant de reprendre la navette nous conduisant à l’aéroport. Au programme : La Piazza del Popolo, la Piazza di Spagna et la Villa Médicis et la Villa Borghese (une partie seulement). 
Ce qu’on a fait ? Attendre, attendre et encore attendre….. Un énorme orage et des pluies torrentielles se sont abattues sur Rome à 9h, ne nous laissant aucun répit… 
La journée aura été super longue puisque après avoir attendu jusqu’à 12h à l’hôtel, nous avons attendu le bus à la Gare de Termini, puis l’avion qui a décollé avec près de 3h de retard suite aux intempéries… Bref une journée de perdue.

Se restaurer à Rome

A Rome, vous trouverez facilement de quoi vous restaurer et il y en a pour tous les budgets même si chaque fois, nous sommes tombés dans des resto super abordables. Les cartes sont souvent extrêmement variées ce qui a souvent tendance à m’inquiéter sur la qualité des repas mais, globalement nous avons chaque fois bien, voire, très bien mangé. Bien sur, ne partez pas de Rome sans avoir goûté les plats typiques : Pâtes, Risotto, Gnocchis et Pizzas ! Le vin au verre est vraiment à prix concurrentiel et très bon (certifié par laura !!)
A savoir : Ne soyez pas étonnés de voir quelques euros ajoutés à la note. Cela correspond au « Service ». Certains restaurants vous factureront également le pain mais sans vous prévenir. Comptez 2 à 3€ la corbeille, tout de même.

Ma plus grosse galère ?

Vous vous rappelez surement la dernière en date, celle de Porto où j’ai passé la nuit à la rue avec mon cher et tendre ? Et bien, croyez-moi, celle-là surpasse de loin toutes les galères que j’ai pu rencontrer dans mes voyages et dans ma vie toute entière ! J’ai tapé dans le haut de gamme !

Vendredi matin, tout juste réveillée, je descends prendre le petit-déj avec ma pote Laura. Nous descendons avec nos sacs à main, mais les posons sur notre chaise quelques dizaines de secondes sans surveillance. Lorsque je reviens à ma table, mon sac a disparu… Et avec lui, tout ce qu’il contenait : portable, caméra, zoom pixter, portefeuille avec CB, carte d’identité, espèces, etc. Bref j’en passe…. Passées les premières minutes de déni où tu espères que ton sac va réapparaître comme par magie, tu commences à paniquer, à bouillir, à avoir envie d’hurler et pleurer en même temps, mais…. tu restes étonnement calme, en plein désarroi et surtout tu te dis que ta 1ère matinée à Rome est foutue. Du coup, forte de cette expérience, je vous ai concocté un article où je vous raconte tout sur le plan d’action à mener dans ce genre de situation (cliquez ici). Un voyageur averti en vaut deux : Faites gaffe à vos affaires. L’Italie est réputée pour les vols et… ce n’est pas une légende urbaine !

Mon meilleur souvenir ?

 La Basilique St-Pierre et la Fontaine de Trévi. C’est dur de vous dire ce que j’ai préféré car bien qu’ayant vécu une grosse galère, j’ai su apprécier la beauté incroyable de cette ville. La Basilique a été l’endroit qui m’a le plus impressionnée mais la Fontaine de Trévi a été un réel coup de cœur. Et puis, le souvenir de Laura et moi lançant notre pièce et faisant notre vœu restera un moment très émouvant.

Ce que j’ai moins aimé

  • La pollution et les mauvaises odeurs dans la rue
  • La conduite des Italiens : Vite et mal !! De plus, les bus n’hésitent pas à carrément accélérer quand vous traversez…!
  • Les vendeurs ambulants et les faux guides qui vous harcèlent tous les mètres sur les sites les plus touristiques

Mon avis sur l’Hôtel Contilia

L’hôtel est bien situé, on peut tout faire à pied (ou presque) et on est très près de la gare centrale de Termini (train, bus, navettes aéroports). L’hôtel en lui même est correct et surtout propre. En revanche, la déco, comme beaucoup d’hôtels à Rome n’est plus trop au goût du jour. Les chambres sont mal insonorisées. Soit elles donnent sur la rue, assez bruyante, soit sur une cour intérieure qui fait caisse de résonance… Mais en Italie, ce problème se retrouve un peu dans tous les hôtels il semblerait. Le wifi est gratuit mais la connexion est vraiment limite et le réseau mobile ne capte quasi rien dans les chambres. La salle de bain est agréable mais les serviettes toutes fines (pire que du microfibres) et sentant fortement le vinaigre blanc. Alors certes, ça désinfecte mais ce n’est pas une odeur super agréable. La chambre est convenable mais très petite (mon lit était à même pas 20 cm de la porte des WC/salle de bain). Heureusement que la literie était confortable. Concernant le petit déjeuner, il est correct et classique. En revanche, niveau sécurité, je tire la sonnette d’alarme ! Malgré les caméras, l’hôtel n’est pas du tout sécurisé et n’importe qui peut entrer sans aucun contrôle. La serviabilité du personnel a franchement laissé à désirer. Aucun soutien, aucune aide (ils n’ont même pas voulu prendre la peine de regarder les caméras de surveillance). Bref le gérant, un Monsieur assez fort, n’est vraiment pas aimable. 

Pour encore plus de bons plans, consultez l’article de Travelivet !

Previous Post Next Post

Un commentaire, un avis, une info... vous êtes ici chez vous !

%d blogueurs aiment cette page :