Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Islande, randonnée du Landmannalaugar

S’il s’agit de votre 1ère randonnée en Islande, elle vous laissera tout simplement sans voix, avec ses décors à couper le souffle !

Résumé Pratique

  • Point de départ : Camping du Landmannalaugar
  • Niveau : Assez difficile – reste accessible à des non-sportifs mais quelques passages très abrupts 
  • Dénivelé : 855 mètres 
  • Durée : 4h

Journée Sportive !

1ère chose à savoir pour vous y rendre, impossible d’y accéder en dehors de mi-juin à mi-septembre, puisque la neige et la glace rendent l’accès au Landmannalaugar impraticable en dehors de ces périodes.
Le Landmannalaugar est isolé de tout, loin de tout et vous emmènera sur une autre planète dans des décors à couper le souffle ! Mais non, non, vous ne rêvez pas tout ceci est bien réel !

Depuis le refuge central du site, plusieurs randonnées sont accessibles, notamment le fameux trek reliant Landmannalaugar à Thórsmök et qui vous prendra 4 jours.
Nous concernant, nous avons démarré le séjour doucement, avec la randonnée du Breinnisteinsalda – 881 mètres de dénivelé tout de même !
Comptez 4h à 4h30 pour effectuer la randonnée – les pauses photos seront nombreuses – ce qui peut rallonger le temps de parcours.

Comme je vous l’ai déjà dit, les paysages sont juste hallucinants !
La randonnée démarre paisiblement avec la traversée d’un immense champ de lave recouvert de mousse (Laugahraun). Ensuite, vous atteindrez une zone plus plane et beaucoup plus dégagée où vous aurez l’impression de vous retrouver dans un tableau de Van Gogh tellement les couleurs que vous offre la montagne sont incroyables ! 

Asseyez-vous, admirez la vue et … « Take a breath » car, croyez-moi, vous ne verrez pas deux fois un tel paysage!

Après un petit temps de parcours dans cette plaine et un passage par un point d’eau à moitié enneigé, on prend son courage à deux mains et on se lance dans l’ascension de la montagne. Le dénivelé est important et certains passages sacrément escarpés mais… une fois arrivés au sommet, vous ne regretterez pas d’avoir craché vos poumons !
C’est ici que s’opère le croisement marquant le retour au refuge, ou alors, pour les plus courageux (ou les fous !? lol) le trek pour Thórsmök.
Nous avons, de notre côté, et vu mon niveau sportif, opté pour le 1er choix ! Retour plus facile en traversant des champs de lave fumants à la bonne odeur d’œuf pourri (pas d’inquiétude, on s’y habitue, je vous jure!) et en découvrant des terres aux mille couleurs.

Mon conseil : Comme souvent en Islande, équipez-vous de bâtons de marche, prévoyez un haut étanche en cas de pluie et surtout de bonnes chaussures de marche. 

Previous Post Next Post

Un commentaire, un avis, une info... vous êtes ici chez vous !

%d blogueurs aiment cette page :