Perito Moreno

Amandine nous fait découvrir les merveilles de l’Argentine

Après avoir suivi Amandine au Pérou, elle revient aujourd’hui sur son road-trip en Argentine et nous raconte tout !

 Quel type de voyageuse es-tu ?

Certains diraient que je suis une vraie globe-trotteuse vu le grand nombre de pays que j’ai eu la chance de visiter mais malheureusement, je ne passe pas le plus clair de mon temps sur la route… Je dirais donc que je suis une voyageuse chevronnée !

Tu es partie en Argentine, dis-nous en un peu plus…

Je suis partie en Argentine en décembre 2013 pendant près de 3 semaines, en mode backpack.  Je suis partie avec ma sœur Cécile et une de ses copines, Marina, pour le début du voyage. Marina est rentrée fêter Noël avec sa famille le jour 14.

Notre itinéraire

Jour 1 : In da plane ! Départ en milieu d’après-midi oblige + escale à Rome.
Jour 2 : Arrivée à Buenos Aires à 7h45 du matin, totalement fraîches ! Prochain vol pour Trelew à 19h30 donc journée à se faire dorloter chez mes parents qui habitent Buenos Aires. Arrivée à Trelew vers  21h30 puis navette pour finir à Puerto Madryn pour la nuit (on ne sait plus quel jour ni quelle heure il est, ni comment on s’appelle, that’s for sure !)
Jour 3 à 5 : Puerto Madryn
Jour 6 : Retour à Trelew en bus puis vol pour El Calafate puis bus pour El Chalten
Jour 7 à 9 : El Chalten
Jour 10 à 12 :  El Calafate
Jour 13 : Fin d’après-midi, vol pour Buenos Aires (enfin ça c’est ce qui était prévu mais le vol a été annulé donc on a passé la nuit à l’aéroport
Jour 14 : tôt le matin, vol pour Buenos Aires
Jour 15 : Buenos Aires
Jour 16 à 18 : Direction l’Uruguay 
Jour 19 : Vol retour pour Paris en fin d’après-midi

Quels indispensables dans ton sac à dos ?

Des chaussures de randonnée moumoutes montantes anti-froid, une grosse veste chaude et un coupe-vent (très important de s’armer contre le vent qui est féroce en Patagonie !). J’ai aussi pris des chaussettes qui montent jusqu’aux genoux et prévues pour que tes pieds survivent à de très faibles températures, un Reflex, des tongs et un maillot de bain (pour nager avec les lions de mer !).

Quel a été ton budget ?

Le plus gros du budget, ça a été les vols : 1200€ l’aller/retour Paris-Buenos Aires + vol Buenos Aires/Trelew
Niveau hébergement, 1 nuit dans une auberge de jeunesse dans un dortoir de 4 personnes coûtait entre 11 et 16€ (à l’époque !)

Ton moyen de transport privilégié  ?         

Malheureusement en si peu de temps, l’avion est indispensable pour les grandes distances. Sinon, les bus locaux !

D’ailleurs, pour la petite anecdote, les itinéraires en avion nous ont occasionné quelques surprises :

  • Un changement de politique de la compagnie supprimant juste à ce moment-là sa liaison Trelew/El Calafate et nous faisant donc faire un détour imprévu par Ushuaïa où nous avons pu faire un petit tour de la ville rapidement. Bonne surprise qui a fait passer la pilule de l’arrivée plus tardive que prévue à El Calafate, après le dernier départ de la navette pour El Chalten et la réorganisation en catastrophe
  • Souci social gardant tous les avions au sol à El Calafate dans l’aéroport le plus inintéressant du monde où on a dû passer la nuit.

Ton  type de logement ?

Auberges de jeunesse en vadrouille et chez mes parents à Buenos Aires

Quels sont les incontournables ?

Les randonnées depuis El Chalten, surtout « la laguna de los tres » avec la vue finale sur le Fitz Roy à couper le souffle ! (Il faut absolument aller sur le blog de Pénélope Bagieu, elle raconte si bien ce grand moment !!). J’ai adoré aussi la randonnée sur le Perito Moreno avec les crampons, manger de la VIAAAAAAANDE, faire une virée en bateau pour voir des baleines, se rendre dans le quartier de la Boca à Buenos Aires même si j’ai été un peu déçue du côté touristique.     

77
« 1 de 12 »

 

Des trucs à éviter ?

Rien, tout est génial ! Un regret peut-être concernant notre choix de nager avec les lions de mer (qui s’est quand même avéré être un attrape-touristes) plutôt que d’aller à Punta Tombo voir les multitudes de pingouins.                

Des bons plans à partager ?

  • L’auberge de jeunesse à Puerto Madryn , des amours !
  • Pensez à consulter la météo à l’accueil de l’AJ au moins une fois par jour. Ils sont branchés en continu sur la force ou le sens du vent et donnent des conseils sur les meilleurs choix pour voir les baleines ou pour les randonnées
  • Embarquez des empanadas pour les randonnées

Ton meilleur souvenir ?

Sans hésiter la vue majestueuse du lac et du Mont Fitz Roy à l’arrivée de la randonnée « la laguna de los tres ». Je ne pensais pas être émue comme ça mais je l’avoue, j’ai versé ma petite larmichette (bon, c’est peut-être aussi la fatigue hein, l’arrivée est sacrément raide et on a grimpé pendant 5h tout de même !)

Ta plus grosse galère ?

Le vol El Calafate/Buenos Aires annulé et la nuit passée par terre dans l’aéroport au milieu des auto-laveuses, les allers-retours avec le guichet pour s’informer sur l’évolution de la situation et de nos chances d’avoir des places dans le prochain vol et ce stress pour Marina de choper son autre vol pour rentrer sur Paris le lendemain.
Je me rappelle aussi d’une soirée, à l’auberge de jeunesse après une longue journée de randonnée, où je me suis mise à pleurer de fatigue après m’être lamentablement rappée/cognée le dos contre le lit superposé.

Si tu avais un seul conseil à donner ?

Acheter les alfajores en mode artisanal dans une boulangerie et pas en industriel sous vide !

Previous Post Next Post

Un commentaire, un avis, une info... vous êtes ici chez vous !

%d blogueurs aiment cette page :